UPTOGO

Permis de conduire pour les sportives : vers des restrictions à l'horizon ?
Permis de conduire pour les sportives : vers des restrictions à l'horizon ?

Permis de conduire pour les sportives : vers des restrictions à l’horizon ?

12 octobre 2023
0 Commentaires

Permis special pour les voitures sportives.

L’idée d’imposer un permis spécial pour la conduite de voitures sportives suscite un débat intéressant parmi les gouvernements et les autorités de régulation. En Australie-Méridionale, cette idée est devenue réalité avec l’introduction d’une licence spéciale, prévue pour entrer en vigueur à partir du 1er décembre 2024. Ce permis spécial sera requis pour conduire des voitures sportives à très haute puissance (UHPV). Cela signifie qu’environ 200 modèles de voitures sportives, particulièrement puissantes et rapides, sont concernés par cette nouvelle réglementation, tandis que les véhicules tels que les bus et les motos en sont exemptés.

L’initiative d’instaurer cette nouvelle licence spéciale a été précédée par une tragédie qui a secoué l’Australie-Méridionale. Une jeune fille de 15 ans, Sophia Naismith, a perdu la vie dans un accident impliquant une Lamborghini Huracan. L’accident s’est produit alors qu’elle marchait tranquillement sur un petit chemin près d’un restaurant. Cette tragédie a incité les autorités à réfléchir à des mesures pour assurer la sécurité des conducteurs et des piétons.

Pour obtenir cette “licence U” autrement dit un permis spécial pour voitures sportives, les conducteurs de voitures sportives devront suivre une formation en ligne spécifique, actuellement en cours de développement. L’objectif de cette formation est de garantir que les conducteurs comprennent bien les risques associés à la conduite de ces véhicules extrêmement puissants et rapides. De plus, les conducteurs devront maintenir les dispositifs de sécurité activés en tout temps. Cela comprend des systèmes tels que l’ABS, le contrôle de traction et le contrôle de stabilité.

En cas de non-respect de ces règles sur la voie publique, les conducteurs risquent des amendes significatives pouvant atteindre jusqu’à 5 000 dollars australiens, soit environ 3 000 euros. Cette mesure a pour but de dissuader les comportements dangereux et d’encourager une conduite plus responsable des voitures sportives.

La question se pose alors de savoir si d’autres pays envisageront d’adopter des règles similaires à l’avenir. En France, par exemple, il n’y a actuellement aucune exigence spécifique pour conduire des voitures sportives puissantes. Néanmoins, la possibilité d’introduire un permis spécial pour ce type de véhicules soulève des questions complexes liées à la liberté individuelle, à la sécurité routière et à l’acceptation par la population.

Il est important de noter que les autorités françaises sont actuellement confrontées à un ensemble de défis et de priorités, et toute nouvelle réglementation concernant les voitures sportives devrait être soigneusement examinée en tenant compte de ces facteurs. Pour l’instant,un permis spécial pour les voitures sportives n’est pas à l’ordre du jour et les conducteurs de voitures sportives en France ne sont pas soumis à des exigences spéciales en ce qui concerne leur permis de conduire. Par conséquent, les voitures sportives continuent d’avoir un bel avenir devant elles, et les amateurs de conduite sportive peuvent profiter de leur passion sans restrictions particulières.

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Start Up créée par 2 passionnés d’automobiles. La première Marketplace Automobile Premium et Sportive

L'appli UPTOGO

Sa sortie est imminente

Rejoignez-nous !

Bénéficiez de nos bons plans,
de nos avant-premières…