UPTOGO

Lamborghini émet des incertitudes concernant les carburants synthétiques
Lamborghini émet des incertitudes concernant les carburants synthétiques

Lamborghini émet des incertitudes concernant les carburants synthétiques

30 octobre 2023
0 Commentaires

Lamborghini et les carburants de synthèse.

Les secteurs industriels, en particulier l’industrie automobile, sont notoirement réticents face à l’incertitude et aux changements abrupts de politique. Cependant, les prochaines années s’annoncent pour l’industrie automobile, en particulier en Europe, comme une période de mutations profondes. Des questions cruciales se posent : va-t-on basculer vers une ère entièrement électrique ? Le moteur à combustion interne, qui a façonné l’industrie automobile depuis ses débuts, survivra-t-il ?

Il faudra attendre au moins jusqu’en 2026 pour obtenir des réponses plus claires, car c’est à ce moment-là que les carburants de synthèse pourraient être intégrés dans les transports routiers, potentiellement après 2035. Cependant, dans le contexte actuel, de nombreuses incertitudes demeurent, ce qui crée une pression sur les constructeurs automobiles, y compris les marques de renom comme Lamborghini, pour prendre des décisions stratégiques qui façonneront leur avenir.

Lamborghini fait face à ces enjeux comme de nombreux autres acteurs de l’industrie automobile. Cependant, la marque a la chance de disposer d’une certaine marge de manœuvre et de temps pour observer l’évolution de la situation, tout en continuant à produire ses bolides emblématiques. Stephan Winkelmann, le PDG de Lamborghini, reconnait qu’il y a encore trop d’incertitudes entourant les carburants de synthèse.

L’un des problèmes majeurs est l’absence d’harmonisation des politiques et réglementations dans le monde entier. Lamborghini étant une entreprise mondiale, il serait contre-productif si les carburants de synthèse n’étaient autorisés que sur certains marchés spécifiques. Ainsi, la stratégie actuelle de Lamborghini est de prévoir que ses véhicules de tous les jours, tels que l’Urus et la nouvelle Lanzador, deviennent entièrement électriques d’ici la fin de la décennie. En revanche, les supercars emblématiques de la marque seront hybrides, un compromis entre performance et durabilité, jusqu’au début des années 2030.

Le PDG de Lamborghini explique que le développement typique d’une nouvelle supercar nécessite environ quatre ans, ce qui signifie que la marque a encore du temps pour observer l’évolution de la situation avant de prendre des décisions définitives. Cependant, il estime que les carburants de synthèse pourraient ne pas être viables économiquement pour le transport routier après 2035.

L’un des principaux acteurs dans le développement des carburants de synthèse est Aramco, le géant pétrolier saoudien. Bien qu’ils aient annoncé leur objectif de produire un litre de carburant de synthèse à un dollar hors taxes d’ici 2030, la quantité de carburant produite reste incertaine. De plus, ces carburants pourraient être prioritairement alloués à des secteurs qui ont du mal à passer à l’électrification, tels que les navires commerciaux et l’aviation.

Les volumes de production nécessaires pour répondre à la demande de tous les secteurs, y compris l’automobile, seraient énormes et nécessiteraient une quantité colossale d’énergie électrique. Il est donc essentiel de résoudre la question de l’approvisionnement en électricité et de la production de carburants de synthèse de manière durable.

Lamborghini, malgré les incertitudes, n’a pas encore pris de décision définitive quant à la transition vers une motorisation entièrement électrique. La marque attend que les batteries atteignent une densité énergétique suffisante pour proposer des véhicules d’exception sans compromis en termes de performances. De plus, Lamborghini n’a pas encore sondé sa base de clients sur leur réceptivité à des supercars électriques. Stephan Winkelmann est convaincu que l’opinion publique évolue, et la transition vers l’hybridation réalisée il y a quatre ans n’a pas été sans défis.

Dans l’environnement actuel, le temps est un facteur essentiel pour que les constructeurs automobiles prennent des décisions stratégiques. La transition vers une mobilité plus durable est inévitable, mais la manière dont chaque constructeur gère cette transition dépendra de nombreux facteurs, notamment l’évolution des technologies, des réglementations et des attitudes des consommateurs. Lamborghini, en tant que fabricant de supercars emblématiques, est confrontée à des choix cruciaux pour préserver sa réputation de performance et de prestige tout en s’engageant dans un avenir plus respectueux de l’environnement. La patience et l’observation restent donc les maîtres-mots de la stratégie de Lamborghini dans cette période de transition automobile.

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles récents

Start Up créée par 2 passionnés d’automobiles. La première Marketplace Automobile Premium et Sportive

L'appli UPTOGO

Sa sortie est imminente

Rejoignez-nous !

Bénéficiez de nos bons plans,
de nos avant-premières…