UPTOGO

Le malus écologique français de 2024 porte un coup dur à Maserati !
Le malus écologique français de 2024 porte un coup dur à Maserati !

Le malus écologique français de 2024 porte un coup dur à Maserati !

3 octobre 2023
0 Commentaires

Impact du Malus écologique 2024 sur Maserati.

La situation des ventes de Maserati en France suscite des préoccupations, avec une tendance à la baisse marquée. Au cours des années précédentes, la marque au trident a connu une perte de 90 % de ses ventes depuis son pic en 2016. Cette tendance s’est poursuivie au premier semestre de l’année 2023, avec seulement 64 immatriculations enregistrées. Cela soulève des questions quant à la performance et à la demande des modèles Maserati sur le marché français.

Cependant, les défis auxquels Maserati est confrontée ne s’arrêtent pas là. Une nouvelle réglementation en matière de malus écologique, prévue pour 2024 en France, ajoute une pression supplémentaire sur la marque. La gamme complète de Maserati sera touchée par ce malus, plaçant l’ensemble des modèles dans la tranche la plus élevée, entraînant un malus de 60 000 € par véhicule. Cette situation soulève des inquiétudes quant à la compétitivité des modèles Maserati sur le marché français en 2024.

Ce changement réglementaire impacte également d’autres marques italiennes présentes en France. Fiat, grâce à ses petits moteurs MHEV, parvient à échapper en grande partie au malus écologique. En ce qui concerne Abarth, la situation reste relativement acceptable pour son modèle thermique unique.

Alfa Romeo, en revanche, est confrontée à des défis importants, car les versions essence de ses modèles Giulia et Stelvio seront sensiblement touchées par le malus écologique, à moins que la marque ne parvienne à réduire les émissions de CO2 de ses véhicules d’ici 2024.

En ce qui concerne les constructeurs de voitures de sport italiennes de renom, Ferrari et Lamborghini, la situation est plus mitigée. Les modèles PHEV de Ferrari, en particulier la 296 GTB, semblent mieux s’en sortir grâce à leur prix relativement élevé, légèrement supérieur à 300 000 €. En revanche, pour la SF90, dont le prix dépasse les 500 000 €, le malus écologique ne devrait probablement pas avoir un impact significatif sur la clientèle cible.

Lamborghini, pour sa part, n’a pas encore communiqué sur les émissions de CO2 de son unique modèle PHEV. Cependant, ces développements dans la réglementation environnementale en France mettent en lumière les défis auxquels sont confrontées diverses marques italiennes, avec des implications différentes sur leurs gammes de véhicules. La réglementation sur les émissions de CO2 et les malus écologiques continuent d’influencer le marché automobile français et les choix des consommateurs en matière de véhicules.

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles récents

Start Up créée par 2 passionnés d’automobiles. La première Marketplace Automobile Premium et Sportive

L'appli UPTOGO

Sa sortie est imminente

Rejoignez-nous !

Bénéficiez de nos bons plans,
de nos avant-premières…