UPTOGO

Les conséquences du malus écologique 2024 sur les voitures de sport
Les conséquences du malus écologique 2024 sur les voitures de sport

Les conséquences du malus écologique 2024 sur les voitures de sport

Malus écologique 2024 : quel avenir pour les voitures sportives ?

L’année 2024 marque un tournant majeur dans l’industrie automobile française, avec la mise en place de barèmes de malus écologiques plus stricts. L’objectif est clair : réduire les émissions de CO2 et favoriser la transition vers les véhicules électriques. Toutefois, cette évolution soulève des questions quant à l’avenir des voitures sportives à moteur thermique.

Le seuil d’émissions de CO2 imposant le malus a été abaissé, passant de 122 grammes par kilomètre à 118 grammes. Les véhicules émettant plus de 193 g/km de CO2 seront soumis à un malus plafonné à 60 000 euros, contre 50 000 euros en 2023 pour ceux émettant plus de 226 g/km. Cette modification s’inscrit dans le cadre des efforts pour encourager les consommateurs à opter pour des véhicules respectueux de l’environnement, notamment les voitures électriques.

Clément Beaune, Ministre délégué chargé des Transports en France, a clairement exprimé l’engagement du gouvernement à promouvoir les véhicules électriques en France et en Europe. Les modèles électriques sont exemptés du malus écologique, incitant ainsi les acheteurs à faire des choix plus durables.

Cependant, ces nouvelles mesures pourraient avoir des conséquences sur un segment bien spécifique de l’industrie automobile : les voitures sportives. Avec les barèmes plus stricts de 2024, l’accès à ces véhicules haute performance pourrait devenir plus complexe. Certaines sportives verront leurs prix doubler, les rendant inaccessibles pour la plupart des acheteurs, comme c’est le cas de la Ford Mustang, dont le prix passera de 58 400 à 118 400 euros.

Dans un contexte où les constructeurs automobiles sont confrontés à des périodes d’ajustement dues à l’électrification croissante et aux pénuries de composants, ils sont contraints de réadapter leurs stratégies pour répondre aux nouvelles réglementations. Il est important de noter que ces barèmes de malus n’affectent que les véhicules neufs lors de leur première immatriculation, laissant ainsi les voitures d’occasion en dehors de leur champ d’application. Le malus écologique ipacte donc l’avenir des sportives mais ouvre des opportunités pour les amateurs de voitures sportives, qui pourraient envisager d’acheter des modèles d’occasion à des prix plus abordables, offrant ainsi un moyen de continuer à profiter de la puissance et de l’émotion des voitures sportives, même à l’ère des normes environnementales strictes.

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles récents

Start Up créée par 2 passionnés d’automobiles. La première Marketplace Automobile Premium et Sportive

L'appli UPTOGO

Sa sortie est imminente

Rejoignez-nous !

Bénéficiez de nos bons plans,
de nos avant-premières…