UPTOGO

Ferrari et l'avenir des carburants de synthèse : Une nouvelle vision après 2035
Ferrari et l'avenir des carburants de synthèse : Une nouvelle vision après 2035

Ferrari et l’avenir des carburants de synthèse : Une nouvelle vision après 2035

20 septembre 2023
0 Commentaires

Ferrari et les carburants après 2035.

Ferrari, le célèbre constructeur au Cheval cabré, accueille favorablement la décision de la Commission européenne d’autoriser la vente de voitures thermiques au-delà de 2035. Cette décision historique suscite un débat passionnant sur l’avenir de l’industrie automobile.

La semaine dernière, la Commission européenne a délibérément autorisé la continuité des moteurs thermiques après 2035. Cette décision, qui a été acceptée suite à une proposition de l’Allemagne, implique une condition cruciale : à partir de 2035, les véhicules à moteur essence devront exclusivement utiliser des carburants de synthèse, une étape significative vers une mobilité plus durable.

Le choix de la Commission européenne de prolonger la vie des voitures à moteur essence a suscité des réactions diverses. L’Allemagne, souhaitant retarder la transition vers la mobilité électrique, a fait valoir cette proposition. Pendant ce temps, Porsche travaille déjà sur des carburants de synthèse, ouvrant la voie à une nouvelle ère de carburants plus propres et durables.

En revanche, l’Italie a plaidé pour la prolongation de l’utilisation de l’E85, une alternative à base d’éthanol, au-delà de 2035. Cependant, il est essentiel de noter que, pour l’instant, la décision de la Commission européenne se concentre exclusivement sur les e-fuels, laissant de côté les biocarburants.

Le PDG de Ferrari, Benedetto Vigna, a partagé son point de vue sur cette évolution majeure : « La bonne nouvelle pour nous, en tant qu’entreprise, est que nous pourrons continuer à produire des moteurs à combustion interne en parallèle avec nos voitures électriques. Cette décision offre une perspective fascinante, permettant aux moteurs à combustion interne de perdurer au-delà de 2036. »

Malgré cette ouverture aux moteurs thermiques, Ferrari n’a pas l’intention de dévier de son engagement envers l’électrification. L’entreprise italienne envisage l’électrique comme une solution incontournable pour l’avenir, bien que d’autres options demeurent envisageables. Benedetto Vigna a souligné que cette prolongation de la vente de voitures thermiques n’aura aucune incidence sur les plans d’investissement de Ferrari.

Le principal objectif de Ferrari est de proposer une gamme diversifiée de solutions à sa clientèle. Vigna a déclaré : « Nous ne cherchons pas à imposer un type de voiture à nos clients. Notre vision est de leur offrir trois choix de propulsion : hybride, électrique et thermique, afin qu’ils puissent choisir la solution qui répond le mieux à leurs besoins et à leurs valeurs. » Cette stratégie de Ferrari par rapport aux carburants après 2035 reflète l’engagement de la marque envers l’innovation, la durabilité et la satisfaction de ses clients.

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Start Up créée par 2 passionnés d’automobiles. La première Marketplace Automobile Premium et Sportive

L'appli UPTOGO

Sa sortie est imminente

Rejoignez-nous !

Bénéficiez de nos bons plans,
de nos avant-premières…